Usage de faux - Alexandra Deman

Publié le par histoire-de-livres

faux.jpg

4m de couverture:

Masquée sous un pseudo, Marion part à la rencontre d’un homme sur internet. Lola, son alias féminin virtuel, tente d’établir avec elle une stratégie de conquête.
Mais les peurs et contradictions de Marion vont leur compliquer la tâche.
Pour l’une comme pour l’autre, la situation se tend.
Qui est vraiment l’homme caché derrière son double ? Que veut-il ? La séduction ne serait-elle qu’un jeu de dupes, un art d’illusions où l’on se réinvente à l’infini pour le meilleur et même pour le pire ?
Les improbables réponses à leurs questions installent entre les personnages de cette comédie moderne un crescendo tour à tour cynique et émouvant.

Après son diplôme à Sciences Po Paris, Alexandra Deman entame une carrière de scènariste à la télévision. Elle écrit des téléfilms, tels Fleurs de sel, Par la grande porte, La Traque – plusieurs fois primé – et adpate des œuvres de Dumas et de Balzac pour le petit écran. Elle poursuit actuellement sa carrière au cinéma et au théâtre. Usage de faux est sa première pièce.

 

Mon avis:

Le décor est planté : une partie pour le monde virtuel, et l'autre moitié de la scène pour le monde réel qui est représenté par le salon de Marion.

J'ai beaucoup aimé l'idée de dissocier les deux parties, notamment en faisant jouer Lola par une autre actrice que Marion ( Lola est le pseudo sur internet de Marion ).
En effet, quoiqu'on en dise, quand nous sommes sur internet, nous ne sommes pas vraiment nous même: moins timide, plus extravertie, nous osons plus que dans la vrai vie. Certains poussent même le jeu en s'inventant un personnage . Ce qui est exactement le cas ici. Marion de vient Lola, la secrétaire, qui ne fait pas peur aux hommes à cause de son métier.

Quand à Kevin, l'avatar de Vincent, le spécialiste de ces rencontres, le beau parleur, le vengeur .... Je me suis laissée avoir par ses répliques, à la manière de Lola, qui avait envi d'y croire. C'est l'archétype de ces hommes sur internet qui ne cherche que des relations éphémères .... Et pourtant ....

Ce texte pose le problème des relations virtuelles : qu'est ce qui est vrai ? comment faire confiance à autrui ? l'honnêteté existe t elle dans ce monde ? comment jouer à ce jeu? Il faut prendre toute les règles en compte, et ne pas laisser de coté les aspects qui nous déplaisent.
Ne pas croire tout ce qu'on nous dit sur internet, pourrait être la moral de cette histoire .

La modernité de la pièce, autant dans les propos que dans le contexte ne m'a pas laissé indifférente : je m'étais arrêté aux vieilles pièces de théâtre qu'on lit pendant le cursus scolaire. En s'inspirant d'un phénomène de société, ce texte nous rappelle qu'il est dangereux de ne pas être méfiant, car comme Marion, une fois, la confiance accordée, une belle désillusion peut survenir.

C'est tout à fait le genre de pièce qui me donne envie de renouer avec cette forme d'écriture.
Donc, voila, c'est drôle, moderne, réaliste, et pose tout un tas de questions aux lecteurs.
Je remercie amplement Partage Lecture et les éditions TriArtis pour ce pur moment de détente !!!

Un coup de cœur !!

coe12

Publié dans theatre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article