Si tu me voyais maintenant - Cecelia Ahern

Publié le par histoire-de-livres

situmevoyais.jpg

 

4m de couverture :

 

Une existence réglée comme du papier à musique : de son emploi du temps à ses émotions, Elizabeth a tout planifié pour ne plus souffrir. Cependant, l'irruption dans sa vie d'un inconnu dérègle cette mécanique bien huilée. Insouciant, spontané, en quête d'aventures, le mystérieux Ivan semble touché par la grâce. Peu à peu, la jeune femme baisse le bouclier qui protégeait son cœur et sort de sa carapace. Mais que sait-elle d'Ivan ? D'où vient-il ? Est-il réellement celui qu'il prétend être ou n'est-il qu'une illusion ? Tendresse, émotion, humour, après PS : I love you, Si tu me voyais maintenant est une histoire follement amusante et même un peu magique !

 

Mon avis:

 

Bon tout d'abord, je dois avouer que ce roman est plutôt une bonne surprise.
Non pas que je doutais de Madame Ahern, mais au début du livre, le thème m'avait laissée songeuse. Car il faut bien le dire, la 4m de couverture est loin de dévoiler quoique ce soit.

Donc, aux premières pages, j'ai eu un peu de mal : je voulais une histoire d'amour en prenant ce livre, et j'étais un peu déçue d'apprendre que le protagoniste masculin principal est un ami imaginaire ! Et je voyais gros comme une maison, qu'une idylle irréelle allait naitre entre Élisabeth, et Ivan.

Et bien, c'est bien plus compliqué que cela !
Alors, oui, il y a une espèce d'histoire d'amour / d'amitié entre eux qui va naitre, mais Ivan va surtout permettre à Élisabeth de mettre de la couleur dans sa vie.
Et il y réussit : elle reprend gout à la vie, à la fantaisie. Elle sourit à nouveau.

Mais ce qui m'a le plus émue dans l'histoire, c'est ce petit garçon, Luke, qui voit sa mère le délaisser, et qui doit vivre avec sa tante, qui a énormément de mal à lui montrer son amour. Élisabeth pense ne pas être faite pour être mère, mais Sarroise ( sa sœur) l'y oblige, tout comme sa propre mère l'y avait obligé des années plutot en quittant le domicile.

Montrer de telle scène à un enfant de 6 ans : une mère saoule, qui fait un peu n importe quoi, et sentir sa tante qui est aussi distante. Aussi quand Ivan veut jouer avec lui et qu'il redonne le sourire à sa tante, le garçon est content.

Et la où j'ai carrément pleurer, c'est quand Élisabeth fait part de ses propres souvenirs, et qu'elle voit sa mère ivre, lui parler avec des mots très dur;
Je ne conçois pas une seule seconde ce genre de situation! Alors j'ai fondu en larme !!

J'aime beaucoup le style de Cecelia Ahern, j'avais déjà été conquise par PS I love You, puis, par la vie est un arc en ciel. C'est léger, mais poignant. Le gros soucis de la traduction ou plutôt de l'édition est le nombre beaucoup trop important de fautes de frappes, ou d'oubli de mot ! Quand on en vient à se demander ce qui devait être écrit, cela devient gênant !

 

 

En bref maily


Je suis assez surprise, comme je l'ai dit ! En effet, si cela n'avait pas été pour la lecture commune, je crois que je l'aurai mis de coté assez rapidement, mais cela aurait été une grossière erreur. Je ne m'attendais pas une seule seconde à être aussi émue à la fin. J'ai vraiment été attendrie par cette histoire.

 

note4a

Publié dans Amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article