Rose-Aimée, la Belle qui portait malheur - Béatrice Bottet

Publié le par histoire-de-livres

 

 

rose

 

4m de couverture :


San Francisco, mai 1851.
Dans le saloon bruyant et enfumé bourré de chercheurs d'or, l'homme aux cheveux gris haussa la voix :
- J'ai quelque chose d'important à te demander...
Le jeune marin ouvrit bien grand ses oreilles.
- Es-tu capable de retrouver quelque chose à Paris ? demanda Garancher, fébrile, en lui mettant une main sur le bras. Et quelqu'un ?
- Ce que vous voulez, dit Martial Belleroche avec assurance. Et qui vous voulez.
- Alors je compte sur toi. Mais surtout, surtout... il faudra te méfier, fit Garancher d'une voix grave et lugubre sans s'expliquer davantage.
Il leva alors son verre et les deux hommes trinquèrent.

Paris, avril 1852.
Fifi-Bout-d'Ficelle sourit au public et s'inclina. Tous les spectateurs sentirent leur coeur fondre. Tous sauf un. Le piano et le violon jouèrent un prélude d'une grande intensité dramatique. Fifi salua gracieusement en tenant sa robe à deux mains. Quelques applaudissements éclatèrent encore, vite rembarrés par des " chuuut " impatients. Et Fifi chanta la complainte de la fille qui portait malheur...

 

Mon avis: 

Je remercie les éditions Matagot et Partarge lecture de m'avoir permis de découvrir cette histoire.

Rose-Aimée, la belle qui portait malheur : et bien, pour la réception de ce livre cela s'est (presque) avéré exacte. quelques contretemps, mais le livre a enfin trouvé le chemin de mes mains Razz

Trêve de plaisanterie, c'est avec un immense plaisir que j'ai découvert le colis qui m'étais adressé: le livre bien entendu, mais aussi un marque page , le pendentif de Rose-Aimée, ainsi qu'un magasine qui reprend les informations disponibles sur le site de l'auteur...

La couverture donne envie d'ouvrir le livre, et c'est bien entendu la première chose que j'ai faite : chaque début de chapitre est décoré par une enluminure (rose et bateau) , une petite rose à chaque pied de page, rien est oublié ... Le livre appelle la lecture ....
Alors allons y ............

La première chose que j'ai envie de dire, c'est bravo à Madame Bottet : en effet, l'auteur arrive en quelques mots à faire entrer le lecteur dans son monde.
L'histoire commence à San Francisco, où l'on découvre Martial, le frenchy, dans une posture plus que délicate. Une rencontre va alors changer sa vie.

Ce livre est plein de rebondissements : alors qu'on se dit qu'on a compris ou voulait en venir l'auteur, un événement survient, et chamboule tout ... Les derniers chapitres offrent d'ailleurs une fin inattendue.
On ne s'ennuie pas à suivre Martial et Rose-Aimée.

Martial, le marin, est plein de ressources : courageux, attachant, et qui va se laisser prendre au piège de Rose-Aimée.
Rose-Aimée, la chanteuse qui porte malheur,est très méfiante, mais finit par se laisser attendrir par Martial.

Le couple se cherche, et se trouve, grâce ou à cause d'un enchainement d’événements malencontreux.
La description des sentiments naissants est assez mignonne.
Martial, très patient, parvient à adoucir cette Rose-Aimée, qui a enfin de compte peur de nouer une relation intime : elle, qui porte malheur à ceux qui l'approchent, comment pourrait elle s'attacher à un homme ??

Un autre talent de Madame Bottet est de parvenir à faire voyager le lecteur dans le temps. On est transporté dans le Paris de la fin du XIX siècle. On s'y croirait presque, arpentant la Vilette, ou se l'imaginant plutôt puisque je connais un peu ce quartier. D'autant plus, que l'auteur est très bien documentée sur l'époque : à la fin du livre, on peut lire une série de petits articles sur le Paris de l'époque, les tortures, San Francsico, ou la ruée vers l'or.

Vous l'aurez surement compris, j'ai été touchée par la douce histoire de ces 2 personnages, qui nait finalement d'un malentendu, mais qui est pleine de tendresse.
Je trouve ce livre parfaitement abouti, et laisse assez de suspense pour vouloir absolument lire la suite.
Une gentille histoire d'amour qui, pour moi, est un jolie coup de cœur.

coe12

 

 

www.rose-aimee.com


Publié dans jeunesse

Commenter cet article

Céline72 17/02/2011 00:14



Merci pour cette critique, je me le note



histoire-de-livres 17/02/2011 07:41



tu peux !!


c'est une histoire, mignonne comme tout !!!