Merry Gentry 1 : Le baiser des ombres - L.K Hamilton

Publié le par histoire-de-livres

merry1.gif
4m de couverture :

"Il y a plein de gamines qui rêvent de devenir un jour princesse chez les fées mais, croyez-moi, c'est complètement surfait ! Â l'agence de détectives Grey, personne ne sait que je suis la Princesse Meredith NicEssus. Cela veut dire que j'ai réussi à cacher ma véritable identité à une tripotée des meilleurs médiums de la ville. Une belle prouesse. Mais mon glamour ne me rend pas immortelle. Et puisque mon cousin veut ma mort, il vaut mieux que je me planque.
Le fait que le je "Cherchez la Princesse" soit devenu plus élèbre que "Cherchez Elvis" m'a facilité les choses, c'est évident : La Princesse Meredith dansant à Paris, flambant à Las Vegas...
Après trois ans, je fais toujours la une de la presse à scandale. Cela dit, à en croire les derniers gros titres, je suis aussi morte que le King."
Mon avis :

Premier constat, le début m'a plus que déboussolée.
Je rentre dans un nouvel univers et rien est expliqué : quand on parle de vampires, de loups garous, les légendes parlent d'elle même.
Ici, on parle de Fey, de Trow, de Sidhes ... c'est quoi tout ça ??

Cela étant dit, je me suis passionnée pour la vie de Merry très rapidement. Cette princesse, qui n'était pas de sang assez pure pour en être une aux yeux de sa tante, et que beaucoup voulait assassiner avant sa fuite, va voir son destin changer pour d'obscures raisons. 3 ans d'absence, et la jeune femme revient sur le devant de la scène, ce qui n'est pas pour réjouir certains membres de la cours. J'ai perdu le compte des tentatives d'assassinat ...

L’héroïne fait preuve, par contre, d'une facilité déconcertante pour embrasser ( voir plus si affinité) une quantité d'hommes et de créatures : ce détail m'a un peu (beaucoup) gênée. Le sexe a une grande place dans ce roman, et il n'est donc pas à mettre dans toutes les mains. Ce qui est assez drôle finalement est le fait que plus j’avançais dans l'histoire et plus tout cela devenait "presque" normal : et oui, c'est l'univers de Merry.

Le style LK Hamilton est toujours aussi fluide que pour les Anita Blake. Pourtant, on ne retrouve pas le même langage, ni la même façon d’appréhender l'histoire, que j'avais apprécié dans l'autre série. Anita nous parle, Merry raconte. Mais c'est tout aussi plaisant.

J'ai trouvé cette lecture bien plus profonde qu'elle ne pourrait paraitre : sang pur, sang mêlé, 2 sociétés : une qui accepte tout le monde, et une autre qui refuse les "imparfaits" : on parle de racisme, et de tolérance, derrière tout cela ...

Pour résumé, j'ai été agréablement surprise par cette lecture : une nouvelle ambiance, de nouveaux personnages, et déjà une envi de poursuivre, de lire les suivants.
J'ai eu un peu peur de revenir dans un univers semblable aux Anita Blake, mais rien ne pourrait faire penser à cette dernière. Si ce n'est peut être, 2 femmes avec du tempérament, qui ont plus de pouvoir qu'elles n'auraient pu imaginer .. et bien sur, qu'elles possèdent un harem Razz
Alors coup de cœur ou pas ??? allez, je lui décerne "Un presque coup de cœur " à cause d'un début un peu difficile ...

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lupanita 30/06/2011 10:07



Comme j'adorais Anita Blake, j'avais acheté ce premier tome et je ne le regrette pas. Malgré des débuts difficiles, j'en redemande.